École d’Océo – Bilan janvier 2021 – Livia, maternelle

Pour ceux qui reçoivent de nos nouvelles par courriel… Cet article est dédié au suivi de l’école et s’adresse principalement aux enseignantes qui s’occupent d’évaluer les filles. Mais vous êtes tout à fait les bienvenus de lire ce qui suit si notre cheminement scolaire vous intéresse! 🙂

Matériel utilisé par Livia
MatièresLivia, Maternelle
Initiation à la lectureCahier J’apprends à lire
Initiation à l’écritureCahier Pirouette
Activités variéesCahier Toute ma maternelle
Ateliers variésCamelot Jr, Quadrillon, Lego, etc.
Supports physiqueMultiples : Casse-tête, Alphabet, etc.
Matériel d’art et bricolageTout ce qui lui tombe sous la main!
Fonctionnement de notre école-maison

Nous faisons l’école du lundi au jeudi, de 9h à 15h, mais sans nous limiter à cet horaire.

Apprentissages de Livia

Les objectifs de Livia sont très généraux.

Elle est déjà très dégourdie socialement et prend part sans problème aux conversations ou aux activités proposées.

Au début de l’année elle savait écrire son prénom ainsi que les chiffres de 0 à 9.

Elle bricole de façon naturelle avec tout ce qui peut lui tomber sous la main (par exemple, faire de nouveaux vêtements à ses poupées avec des retailles de papier, des rouleaux de papier de toilette ou encore, avec des chaussettes trouées!). Elle manipule très bien tous les outils nécessaires : ciseaux, colle, pinceaux, etc.

Le nom des couleurs est une notion acquise tout comme différencier la gauche de la droite. Elle est même consciente que pour une personne qui lui fait face, ces concepts sont inversés.

Le focus est donc mis sur l’apprentissage de la lecture et de l’écriture. La progression de la reconnaissance des lettres est excellente.

Elle connaît aussi par cœur la chanson de l’alphabet et peut placer correctement les lettres dans l’ordre en se fiant à la chanson.

Placer les lettres dans l’ordre grâce à la chanson – Janvier 2021

Selon les activités, nous pouvons travailler autant avec les lettres majuscules que les lettres minuscules.

Livia aime particulièrement son cahier Pirouette, d’autant que ses grandes soeurs participent souvent aux activités physiques proposées! En janvier 2021, nous sommes sur le point de le terminer.

Cahier préféré de Livia

On touche bien évidemment aux concepts mathématiques. Pas de problème de ce côté-là non plus.

Les ateliers sont aussi un moment agréable. Elle adore pouvoir faire « l’école comme les grands », c’est à dire travailler de façon autonome sur quelque chose.

Activités et projets individuels et collectifs – autonomes et dirigés

Des activités dirigées :

Activités autonomes: les filles, de par elles-mêmes, s’intéressent souvent à un projet en particulier. Elles vont chercher les bases disponibles puis elles mettent en œuvre leur projet. En voici quelques exemples :

Trousse de découpage

Nous avons une petite trousse de projets de découpage. Lorsqu’il lui en prend l’envie, Livia réalise un projet. Découpage et coloriage au menu.

Le masque
Nounours au lit

L’amour du dessin – autonome

Partout et à toute heure du jour, tout prétexte est bon pour dessiner.

Projets spéciaux

Fête des morts (El Dià de los muertos) – collectif – dirigé

La fête de Halloween s’étant présentée de manière différente cette année à cause de la COVID, nous avons plutôt décidé de mettre le focus sur une autre « version » de cette fête qui se célèbre chez nos voisins du Mexique : El Dia de los Muertos.

Nous avons tout de même gardé la base de Halloween: nous avons fabriqué des bonbons maison! Et pour introduire les principes de fabrication nous avons visionné l’épisode Fabrication de bonbons de la série C’est pas sorcier.

Pour la Fête des Morts, nous avons commencé par les notions : quelle en est la signification, comment la célèbre-t-on, quels sont les objets nécessaires, etc…

Puis nous avons visionné le film Coco qui a rendu ces notions théoriques très concrètes.

Le lendemain nous avons fabriqué un Altar. En 2020, nous avons perdu des gens que nous aimions : le grand-papa des filles et une très bonne amie à moi. Nous avons pu placer leurs photos sur notre autel et se souvenir de leurs caractéristiques, ce qui nous a permis de leur composer un poème/texte.

Nous avons aussi fabriqué des papel picado pour embellir le tout.

Les filles ont particulièrement aimé les couleurs des calaveras. Livia voulait en recopier pour décorer sa chambre.

Forces de Livia
  • Ses capacités sociales et son adaptabilité. Elle peut jaser avec n’importe qui de n’importe quel âge.
  • Sa bonne humeur et son optimisme.
  • Sa conscience de son environnement. Elle pose beaucoup de questions pertinentes sur ce qui l’entoure.
Points à travailler de Livia
  • Ici ce serait plutôt à maman de veiller au grain. Livia participe bien lorsque des activités lui sont proposées. Mais il arrive souvent que maman professeur doive passer plus de temps pour expliquer des notions aux grandes de 3e et 5e année. Livia étant efficace dans ses activités, elle se sauve en douce pour vaquer à des occupations d’enfant! Rien que de très normal… mais à surveiller pour une entrée à l’école l’an prochain!

École d’Océo – Bilan janvier 2021 – Mathilde, 5e année

Pour ceux qui reçoivent de nos nouvelles par courriel… Cet article est dédié au suivi de l’école et s’adresse principalement aux enseignantes qui s’occupent d’évaluer les filles. Mais vous êtes tout à fait les bienvenus de lire ce qui suit si notre cheminement scolaire vous intéresse! 🙂

Matériel utilisé par Mathilde
MatièresMathilde, 5e année
FrançaisCahier Arobas 5e année
Stratégies de lectureCahier Texto 5e année
MathématiqueCahier Caméléon 5e année
AnglaisCahier Spirals 5e année
GHECCahier Sur les rails 5e année
ComplémentCahier Toute ma 5e année
Leçons, Vocabulaire et Tables de multiplicationReliure avec mots de vocabulaire et Tables de multiplication jusqu’à 12  
Fonctionnement de notre école-maison

Nous faisons l’école du lundi au jeudi, de 9h à 15h, mais sans nous limiter à cet horaire. L’accent est mis sur les mathématiques, le français, le GHEC et l’anglais. Les autres matières s’intègrent dans des activités collectives pendant les périodes restantes.

Le vendredi est dédié au contrôle du vocabulaire, des verbes et des tables de multiplication. Cette mini évaluation hebdomadaire est basée sur les leçons données à la semaine.

À gauche le cahier de planification (agenda maison) et à droite le cahier des leçons
Début de l’année : Activité collective – Bilan du voyage

Nous avons réalisé une activité un peu touche-à-tout qui nous a permis de faire un bilan de notre année de voyage tout en amorçant la nouvelle année scolaire.

Progression de Mathilde – Français (Lire et Écrire)

Les activités se réalisent rapidement; c’est une matière facile pour elle.

Nous avons terminé le cahier Arobas A juste avant les Fêtes.

En grammaire nous avons donc vu : le nom, le déterminant, l’adjectif, le verbe, le pronom, les règles de formation du féminin, les règles de formation du pluriel, le groupe du nom, les accords dans le groupe du nom, le sujet, l’accord du verbe avec le sujet, l’adverbe, les adverbes en -ment, la préposition et quelques homophones (a/à, la/là/l’a, on/on n’/ ont).

Les mots de vocabulaire sont appris en leçons à raison d’un bloc par semaine.

Les notions de vocabulaire ont porté sur les synonymes et les antonymes, les mots liés à un thème, les familles de mots et la formation des mots.

Nous avons vu l’infinitif des 21 verbes des outils Arobas ainsi que leurs conjugaisons aux temps suivants : présent, imparfait, futur simple, conditionnel présent et futur proche. Nous sommes présentement en train de terminer l’apprentissage des conjugaisons au participe présent, participe passé et passé composé.

Nous étudions les stratégies de lecture avec le cahier Texto et les stratégies ADEL. Nous faisons régulièrement des exercices de compréhension de lecture. Les réponses de Mathilde sont complètes et bien développées. La seule difficulté rencontrée est de bien lire la question et de répondre à TOUTES ses facettes.

Travail en compréhension de lecture – Arobas

Malgré que notre collection de livres soit assez grande, nous empruntons aussi des livres à la bibliothèque municipale. Principalement pour Mathilde qui dévore tout ce qu’il y a à lire. Elle commence à lire des romans plus gros.

Nous faisons aussi des activités d’écriture. L’étape de composition se passe très bien. Nous travaillons à l’organisation des idées et nous faisons un bon travail d’auto-correction. Quoique Mathilde ne fasse pas beaucoup de fautes dans son premier jet.

Objectifs en français

Les objectifs en français pour la deuxième étape sont de :

  • terminer les notions du cahier Arobas B
  • continuer d’étudier les temps de verbe prescrits pour la 5e année (et enchaîner avec ceux de 6e année si ça continue d’être facile)
  • augmenter le nombre d’activités d’écriture

Nous continuerons évidemment l’étude des mots de vocabulaire de 5e année et le travail sur l’auto-correction.

Progression de Mathilde – Mathématique (Raisonner et résoudre)

Selon les dires de Mathilde, elle serait moins bonne en mathématique. De mon côté, je remarque plutôt que la compréhension des notions prend un peu plus de temps à s’imprégner qu’en français, mais au final, je crois que Mathilde excelle autant en français qu’en mathématique.

Nous avons terminé le cahier A de Caméléon tout juste avant le congé des Fêtes.

Nous avons vu les notions suivantes : les chiffres romains, le dénombrement par groupe de 10, les propriétés des nombres naturels, la représentation des nombres jusqu’à 1 000 000, la valeur de position, la décomposition d’un nombre, la notation exponentielle, la factorisation d’un nombre, la table de Pythagore, la multiplication d’un nombre à 3 chiffres par un nombre à 2 chiffres, la distributivité de la multiplication, la divisibilité, l’estimation et l’arrondissement d’un nombre, l’estimation et la mesure d’un angle en degrés (l’utilisation d’un rapporteur d’angle), le calcul mental, les triangles, le cercle, la technique conventionnelle de la division et les fractions sous TOUS leurs angles (différents sens de la fraction, associer nombre décimal, pourcentage et fraction, ordonner des fractions ayant un même dénominateur/numérateur, ordonner des fractions dont les dénominateurs sont différents, fractions équivalentes (PPCM), réduire une fraction à sa plus simple expression (PGDC), additionner et soustraire des fractions et multiplier un nombre naturel par une fraction). Ouf! Ça fait beaucoup de notions!

Les notions qui ont nécessité un peu plus de concentration sont les propriétés des nombres naturels et les opérations sur les fractions. Nous avons donc effectué plusieurs exercices de consolidation sur ces thèmes.

Les tables de multiplication de 0 à 12 ont été travaillées en leçons et sont maintenant presque acquises. Nous avons commencé les tables de division en janvier.

Nous faisons régulièrement des situations d’application et des résolutions de problème. L’application des notions se fait très bien mais le point à travailler est toujours de ne pas oublier de répondre à la question AU COMPLET.

Objectifs en mathématique

L’objectif ici est plus d’ordre personnel : ne pas se laisser décourager par une notion qui ne rentre pas du premier coup. Concrètement nous effectuerons bien sûr toutes les activités du cahier B de Caméléon. Et nous introduirons les tables de division dans les leçons.

Progression de Mathilde – GHEC

Nous travaillons avec le cahier Sur les rails des Éditions Chenelière. Nous sommes un peu déçues de ce cahier et nous complétons souvent avec les ressources du cahier Escales que nous trouvons sur internet.

Dans ce cahier nous avons vu toutes les techniques pratiques d’interprétation des documents, cartes, illustrations, graphiques.

Nous avons aussi vu la géographie du Canada, la végétation, le relief, les bassins hydrographiques et les régions physiographiques.

Les bassins hydrographiques sont particulièrement concrets pour les filles depuis notre passage des écluses du canal Champlain.

Écluser en famille
La dernière écluse, C12

Mathilde a vu les notions de la société canadienne entre 1745 et 1820, de la Conquête à la transformation du commerce des fourrures vers le bois.

Nous avons aussi commencé et presque terminé le dossier de la société canadienne vers 1820. Nous avons vu la population, le territoire, la vie quotidienne, la culture, les activités économiques et les étapes vers un gouvernement responsable.

Objectifs en GHEC

Nous poursuivrons en janvier pour compléter le programme de 5e année en GHEC.

Progression de Mathilde – Anglais

Pendant le voyage, Mathilde a côtoyé plusieurs amis anglophones. Ce qui lui a amené une fluidité en anglais. Elle comprend la plupart des conversations et son vocabulaire a fait un bond énorme. Les exercices dans le cahier Spirals de 5e année sont faciles pour elle.

Nous avons révisé les formules de présentation, le vocabulaire du matériel scolaire, des actions, des passe-temps, de Halloween et de Noël.

Nous avons aussi travaillé les notions des mots de questions, de l’article a/an, des possessive adjectives (avec l’ajout du ‘s à la fin d’un nom), des pronoms, du present continuous avec la terminaison en ing et l’ajout d’un s aux verbes au présent à la 3e personne du singulier.

Objectifs en anglais

L’objectif sera de maintenir le niveau de conversation qu’elle a acquis en voyage. Ce sera peut-être moins aisé étant donné que nous ne sommes plus en immersion mais nous y travaillerons.

Activités et projets individuels et collectifs – autonomes et dirigés

Les sciences, éthique et culture religieuse, arts, éducation physique et musique se font de façon dirigée ou autonome et souvent de manière collective, c’est-à-dire Mathilde et Daphnée ensemble. Parfois Livia peut se joindre à la même activité.

Parmi les activités dirigées, en voici quelques-unes :

Révision des bases du badminton

Activités autonomes: les filles, de par elles-mêmes, s’intéressent souvent à un projet en particulier. Elles vont chercher les bases disponibles puis elles mettent en œuvre leur projet. En voici quelques exemples :

Création d’une BD – individuel – autonome

Chanson au ukulele – collectif – autonome

Mathilde et Daphnée ont composé une chanson. Elles avaient un ukulele à leur portée. Elles ont composé deux suites de notes. Puis elles ont composé les paroles d’une histoire à chanter.

Création d’un bras articulé avec un aimant au bout – collectif – autonome

Introduction à l’atelier et aux outils nécessaires par papa bien sûr!

Création d’une « cabane délabrée » – individuel – autonome

Projets spéciaux

Fête des morts (El Dià de los muertos) – collectif – dirigé

La fête de Halloween s’étant présentée de manière différente cette année à cause de la COVID, nous avons plutôt décidé de mettre le focus sur une autre « version » de cette fête qui se célèbre chez nos voisins du Mexique : El Dia de los Muertos.

Nous avons tout de même gardé la base: nous avons fabriqué des bonbons maison! Et pour introduire les principes de fabrication nous avons visionné l’épisode Fabrication de bonbons de la série C’est pas sorcier.

Pour la Fête des Morts, nous avons commencé par les notions : quelle en est la signification, comment la célèbre-t-on, quels sont les objets nécessaires, etc…

Puis nous avons visionné le film Coco qui a rendu les notions théoriques très concrètes.

Le lendemain nous avons fabriqué un Altar. En 2020, nous avons perdu des gens que nous aimions : le grand-papa des filles et une très bonne amie à moi. Nous avons pu placer leurs photos sur notre autel et se souvenir de leurs caractéristiques, ce qui nous a permis de leur composer un poème/texte.

Nous avons aussi fabriqué des papel picado pour embellir le tout.

Noël autour du monde – collectif – dirigé

Les activités découper/coller sont toujours populaires. Celle-ci était l’occasion de se rendre compte que la façon de célébrer Noël n’est pas la même partout sur le globe, malgré plusieurs ressemblances.

Forces de Mathilde – selon maman prof
  • Écrire des textes.
  • Elle abat beaucoup de travail en peu de temps, elle est efficace, organisée, et son matériel est très bien rangé.
  • Très créative. Leader naturelle.
Points à travailler de Mathilde – selon maman prof
  • Lire les consignes jusqu’au bout.
  • Ne pas comprendre du premier coup génère un découragement.
  • Difficulté à travailler en équipe (avec sa sœur).
Avis de Mathilde sur son début d’année

École d’Océo – Bilan Janvier 2021 – Daphnée, 3e année

Pour ceux qui reçoivent de nos nouvelles par courriel… Cet article est dédié au suivi de l’école et s’adresse principalement aux enseignantes qui s’occupent d’évaluer les filles. Mais vous êtes tout à fait les bienvenus de lire ce qui suit si notre cheminement scolaire vous intéresse! 🙂

Matériel utilisé par Daphnée
MatièresDaphnée, 3e année
FrançaisCahier Zig Zag 3e année
Stratégies de lectureCahier Texto 3e année
MathématiqueCahier Tam Tam 3e année
AnglaisCahier Spirals 5e année
GHECCahier Panache 3e année
ComplémentCahier Toute ma 3e année
Leçons, Vocabulaire et Tables de multiplicationReliure avec mots de vocabulaire et Tables de multiplication jusqu’à 12  
Fonctionnement de notre école-maison

Nous faisons l’école du lundi au jeudi, de 9h à 15h, mais sans nous limiter à cet horaire. L’accent est mis sur les mathématiques, le français, le GHEC et l’anglais. Les autres matières s’intègrent dans des activités collectives pendant les périodes restantes.

Le vendredi est dédié au contrôle du vocabulaire, des verbes et des tables de multiplication. Cette mini évaluation hebdomadaire est basée sur les leçons données à la semaine.

À gauche le cahier de planification (agenda maison) et à droite le cahier des leçons
Début de l’année : Activité collective – Bilan du voyage

Nous avons réalisé une activité un peu touche-à-tout qui nous a permis de faire un bilan de notre année de voyage tout en amorçant la nouvelle année scolaire.

Progression de Daphnée – Français (Lire et Écrire)

Au début de l’année, nous avons travaillé fort sur la notion des classes de mots. Au mois de novembre, la notion de verbe est devenue plus claire et nous avons pu intégrer les conjugaisons. Étrangement l’apprentissage des verbes à l’imparfait a été très rapide et a permis de bien consolider les connaissances du présent de l’indicatif (et la reconnaissance de l’infinitif).

Nous avons terminé le cahier Zig Zag A avant les Fêtes.

En grammaire nous avons donc vu : le nom, le déterminant, l’adjectif, les règles générales de formation du féminin et du pluriel, le groupe du nom et les accords dans le groupe du nom, le verbe, le pronom, les règles de position (le son s, la lettre g et la lettre m devant b, m et p), la phrase, le sujet, l’accord du verbe avec le sujet et quelques homophones (a/à, son/sont, on/ont).

Les mots de vocabulaire sont appris en leçons à raison d’un bloc par semaine.

Les notions de vocabulaire ont porté sur l’utilisation du dictionnaire, le sens des mots et les familles de mots.

Pour introduire les conjugaisons nous avons vu la notion de radical et de terminaison.

Puis nous avons vu l’infinitif des 5 verbes de base (aimer, finir, avoir, être et aller) ainsi que leurs conjugaisons au présent de l’indicatif et à l’imparfait.

Nous étudions les stratégies de lecture avec le cahier Texto et les stratégies ADEL (celles de 5e année pour pouvoir les faire en collectif). Nous faisons régulièrement des exercices de compréhension de lecture. Daphnée comprend bien ce qu’elle lit. Elle a eu une belle progression en compréhension lorsqu’elle a réalisé que les réponses se trouvaient dans le texte et non pas qu’elle devait nécessairement « connaître » la réponse.

Bien que notre collection de livres soit assez grande, nous empruntons aussi des livres à la bibliothèque municipale. Daphnée commence à vouloir lire des romans et nous travaillons à ne pas se laisser impressionner par la grosseur du livre. Des fois, il suffit de l’ouvrir pour se laisser entraîner.

Nous faisons aussi des activités d’écriture. Daphnée a vraiment de belles idées. Nous travaillons sur la difficulté de mettre en application les apprentissages réalisés avec les mots de vocabulaire. Daphnée écrit encore souvent au son lorsqu’elle est emportée par un élan créatif (exemple: verbe être = aitre). La relecture et l’auto-correction avec supervision règlent beaucoup de ces problèmes.

Objectifs en français

Les objectifs en français pour la deuxième étape sont de :

  • terminer les notions du cahier Zig Zag B
  • continuer d’étudier les temps de verbe prescrits pour la 3e année
  • augmenter le nombre d’activités d’écriture
  • mettre l’emphase sur la relecture et l’auto-correction lors de compositions

Nous continuerons évidemment l’étude des mots de vocabulaire de 3e année.

Progression de Daphnée – Mathématique (Raisonner et résoudre)

Daphnée a la « bosse des maths ». Elle en mange. Elle a terminé son cahier Tam Tam A vers la fin novembre et elle a commencé le cahier B en décembre. Tout ce qui touche à l’arithmétique se fait de façon naturelle. Elle a donc suivi sa soeur de 5e année pour l’apprentissage des tables de multiplication.

Nous avons vu les notions suivantes : les chiffres romains, la représentation des nombres naturels, la valeur de position, la décomposition et la comparaison des nombres, la réflexion et la frise, le répertoire mémorisé de l’addition et de la soustraction, l’addition et la soustraction des nombres à 4 chiffres, le plan cartésien, les termes manquants, les angles, les droites parallèles et perpendiculaires, les polygones, le dénombrement et l’approximation, le sens de la multiplication et de la division, les fractions et les comparaisons de fractions, le nombre décimal et la monnaie, les unités de longueur et le périmètre.

Nous avons porté une attention particulière aux termes manquants. Par calcul mental, Daphnée peut trouver un terme manquant mais il lui est plus difficile d’écrire concrètement l’opération nécessaire.

Nous avons aussi travaillé à tracer des lignes bien droites quand vient le temps de dessiner des lignes perpendiculaires.

Les tables de multiplication de 0 à 10 ont été travaillées en leçons. Les tables de 0 à 5 et celle de 10 sont acquises.

Nous faisons régulièrement des situations d’application et des résolutions de problème. L’application des notions se fait très bien. Daphnée doit maîtriser son stress lorsqu’elle sait qu’il s’agit d’une « évaluation ». Souvent la quantité de texte pour un problème fait monter l’angoisse. Si on décortique le texte avec elle, elle est capable d’appliquer ses apprentissages. De plus en plus elle y parvient seule.

Objectifs en mathématique

L’objectif est d’ordre psychologique: ne pas se laisser impressionner par les textes des problèmes pour ensuite les traduire en données mathématiques.

Concrètement nous effectuerons bien sûr toutes les activités du cahier B de Tam Tam. Et nous poursuivrons l’étude des tables de multiplication dans les leçons. Si tout va bien nous introduirons les tables de division.

Si cette matière n’est pas suffisante à étancher la soif de mathématique de Daphnée nous nous mettrons à la recherche d’enrichissements.

Progression de Daphnée – GHEC

Nous travaillons avec le cahier Panache des Éditions Chenelière. Nous complétons souvent avec les ressources du cahier Escales que nous trouvons sur internet.

Dans ce cahier nous avons vu les caractéristiques du territoire (cours d’eau, formes de terrain, climat et végétation).

Nous avons aussi vu les représentations du territoire, la lecture d’une carte et d’une ligne du temps.

En collectif avec Mathilde en 5e année nous avons vu les bassins hydrographiques, notion très concrète pour les filles depuis notre passage des écluses du canal Champlain.

Écluser en famille
La dernière écluse, C12

Nous avons commencé les notions de GHEC avec les grandes migrations qui ont commencé il y a environ 35 000 ans. Nous avons aussi fait une petite activité sur les continents et les océans. Puis Daphnée a vu tout le dossier des Iroquoiens vers 1500. Au 15 janvier, nous en étions déjà presque à la fin des notions sur les Algonquiens.

Objectifs en GHEC

Nous poursuivrons pour compléter le programme de 3e année en GHEC.

Progression de Daphnée – Anglais

Dû à sa peur de ne pas se faire comprendre, Daphnée n’a pas beaucoup socialisé avec des amis anglophones en voyage. Elle a de la difficulté à développer son vocabulaire mais nous travaillons là-dessus. Nous travaillons des notions théoriques avec le cahier de 5e année Spirals en équipe avec Mathilde, ce qui permet de créer des interactions en anglais. Daphnée travaille aussi avec l’application Duo Lingo depuis le début décembre. Ça lui permet de pratiquer l’anglais de façon autonome.

Nous avons révisé les formules de présentation, le vocabulaire du matériel scolaire, des nombres, des couleurs, des actions, des passe-temps, de Halloween et de Noël.

Nous avons aussi travaillé les notions des mots de questions, de l’article a/an, des possessive adjectives (avec l’ajout du ‘s à la fin d’un nom), des pronoms, du present continuous avec la terminaison en ing et l’ajout d’un s aux verbes au présent à la 3e personne du singulier.

Objectifs en anglais

L’objectif sera d’améliorer le niveau de connaissance du vocabulaire anglophone et d’essayer de passer la barrière de la gêne en étant capable de se présenter et de comprendre des phrases simples.

Activités et projets individuels et collectifs – autonomes et dirigés

Les sciences, éthique et culture religieuse, arts, éducation physique et musique se font de façon dirigée ou autonome et souvent de manière collective, c’est-à-dire Mathilde et Daphnée ensemble. Parfois Livia peut se joindre à la même activité.

Parmi les activités dirigées, en voici quelques-unes :

Notion sur le sable
Arts: jeu des familles, faire connaître des artistes et mouvements
Révision des bases du badminton

Activités autonomes: les filles, de par elles-mêmes, s’intéressent souvent à un projet en particulier. Elles vont chercher les bases disponibles puis elles mettent en œuvre leur projet. En voici quelques exemples :

Création d’une oeuvre pour grand-maman – individuel – autonome

Daphnée a eu l’idée de recréer un souvenir des Bahamas et d’utiliser des roches que nous avons trouvé dans la baie de Chesapeake pour faire un cadeau à sa grand-maman qui se trouve seule en ces temps de COVID.

Plage et dauphins avec des roches pensées positives

Chanson au ukulele – collectif – autonome

Mathilde et Daphnée ont composé une chanson. Elles avaient un ukulele à leur portée. Elles ont composé deux suites de notes. Puis elles ont composé les paroles d’une histoire à chanter.

Création d’un bras articulé avec un aimant au bout – collectif – autonome

Introduction à l’atelier et aux outils nécessaires par papa bien sûr!

Apprentissage de la coutureindividuel – autonome et dirigé

Daphnée a manifesté de l’intérêt pour apprendre la couture. Nous avons donc commencé un projet de coussin patchwork. Elle a dû décider de la grandeur de son coussin, tracer un gabarit pour ses carrés de tissus puis déterminer combien de carrés il lui faudrait pour réaliser son projet. Elle a ensuite fait l’arrangement des carrés pour que ce soit agréable à son oeil. Puis nous avons appris le fonctionnement d’une machine à coudre. C’est un projet qui se continuera après le 15 janvier.

Les bases de la machine à coudre

Création d’un collier avec une attention portée à la régularitéindividuel – autonome

Apprentissage des bases de l’électronique – Individuel – Autonome et dirigé

Nous avons retrouvé un vieux tableau d’électronique en revenant de voyage. Daphnée a tout de suite voulu l’essayer. Le jeu consiste à suivre un plan en reliant des bornes qui sont différentes composantes électroniques: conducteurs, résistances, etc. Le but est de provoquer une réaction spécifique (allumer une lumière, générer un son…). Et en plus, ça permet de passer du temps avec papa. Situation gagnant-gagnant!

Projets spéciaux

Fête des morts (El Dià de los muertos) – collectif – dirigé

La fête de Halloween s’étant présentée de manière différente cette année à cause de la COVID, nous avons plutôt décidé de mettre le focus sur une autre « version » de cette fête qui se célèbre chez nos voisins du Mexique : El Dia de los Muertos.

Nous avons tout de même gardé la base de Halloween: nous avons fabriqué des bonbons maison! Et pour introduire les principes de fabrication nous avons visionné l’épisode Fabrication de bonbons de la série C’est pas sorcier.

Pour la Fête des Morts, nous avons commencé par les notions : quelle en est la signification, comment la célèbre-t-on, quels sont les objets nécessaires, etc…

Puis nous avons visionné le film Coco qui a rendu ces notions théoriques très concrètes.

Le lendemain nous avons fabriqué un Altar. En 2020, nous avons perdu des gens que nous aimions : le grand-papa des filles et une très bonne amie à moi. Nous avons pu placer leurs photos sur notre autel et se souvenir de leurs caractéristiques, ce qui nous a permis de leur composer un poème/texte.

Nous avons aussi fabriqué des papel picado pour embellir le tout.

Noël autour du monde – collectif – dirigé

Les activités découper/coller sont toujours populaires. Celle-ci était l’occasion de se rendre compte que la façon de célébrer Noël n’est pas la même partout sur le globe, malgré plusieurs ressemblances.

Forces de Daphnée – selon maman prof
  • Les mathématiques, le calcul mental.
  • C’est la partenaire idéale des travaux d’équipe. Produit des idées quand il le faut et sait proposer des compromis qui font consensus.
  • Très créative.
  • Belle motivation aux périodes scolaires.
Points à travailler de Daphnée – selon maman prof
  • Ne pas laisser le stress prendre le dessus.
  • Prendre le temps de réviser ses travaux d’écriture et appliquer l’auto-correction.
  • Améliorer l’apprentissage de l’anglais.
Avis de Daphnée sur son début d’année

École d’Océo – Bilan janvier 2021

Contexte

Partie pour 2 ans en voilier au mois de septembre 2019, la famille Goyette-Pelletier amenait dans ses bagages trois petites mutines : Mathilde, Daphnée et Livia (au moment du départ en 2019, elles avaient respectivement 9,7 et 4 ans). Mathilde et Daphnée ont suivi avec succès les enseignements de maman pour la première année de voyage.

Mais, en septembre 2020, au lieu de débuter cette deuxième année scolaire à Grenade comme prévu, nos petites mousses ont commencé l’école à la marina qui nous a vu partir, à Rouses Point, État de New York, États-Unis.

Le 18 mars 2020, à notre arrivée aux Îles Turquoises, à cause de la COVID-19, la décision avait été prise de rebrousser chemin et de faire une croix sur notre périple qui devait nous mener au sud des Antilles.

Pour la sécurité de nos filles, il était important pour nous de revenir au Québec. Mais nous ne savions pas à quel moment il serait possible de revenir dans notre maison.

Les décisions ont dû se prendre au fur et à mesure, les émotions étaient à fleur de peau. Les écluses assurant notre remontée au Lac Champlain sont restées fermées jusqu’au début du mois d’août. Et après entente avec les locataires qui occupaient notre maison, nous avons finalement pu la récupérer à la fin du mois de septembre 2020.

La rentrée scolaire a donc été effectuée à la fin août sur Océo, en territoire américain. Coup de chance, la marina met à notre disposition exclusive un « lounge » tout neuf où les filles ont pu avoir un peu plus d’espace que dans notre maison à voile.

Une pause scolaire a été nécessaire de la fin septembre à la mi-octobre pour permettre à tout le monde de réintégrer le monde terrestre.

Pendant nos navigations de retour, j’avais posé la question aux trois filles : voulez-vous réintégrer l’école « normale » à notre retour au Québec? Leur réponse a été unanime : non pas qu’elles n’aiment pas leur école, mais elles tenaient au moins à compléter cette expérience spéciale d’école à la maison comme c’était prévu. Ce bout-là, elles avaient le pouvoir de le choisir.

Nous voici donc de retour et les apprentissages avancent bien.

Rentrée scolaire 2020-2021

Lorsque nous nous sommes mis sur le chemin du retour, j’ai donné le choix à mes filles : continuer l’école à la maison comme prévu pour une deuxième année ou retourner à leur « vraie » école. Sans une seule hésitation, malgré mes demandes répétées, elles tenaient à l’école à la maison. J’en suis heureuse.

J’ai donc travaillé fort tout l’été pour faire le ménage dans tous les exercices et fichiers que j’avais téléchargé avant le départ et que je n’avais jamais eu le temps de classer.

J’ai aussi fait toute la planification de l’enseignement des notions de base (mathématique, français, anglais, GHEC) et je me suis monté une banque d’activités supplémentaires pour ces matières ainsi que pour les autres sujets.

J’avais déjà tous mes cahiers étant donné que nous devions être partis 2 ans, ce qui m’a grandement facilité la tâche.

Cette année, pas autant de thèmes très organisés mais plutôt des idées générales. Et je garde ce que je préfère entre tout : l’enseignement par intérêt. C’est-à-dire que si mes filles se lèvent le matin et se mettent spontanément à parler d’un sujet, on va le creuser ensemble cette journée-là. C’est vraiment magique comme apprentissage. Je prends l’exemple d’il y a deux jours où ma petite Livia, en avalant sa tartine, nous demande tout bonnement : « maman, papa, les trous noirs, c’est dans l’espace hein? ». Parfait pour une matinée à thématique espace!!!

Les grandes viennent de compléter leur 2e semaine d’école. Nous prenons un peu d’avance comme nous devrons « déménager » au Québec bientôt, et qu’elles ne feront probablement pas d’école à ce moment-là.

Je suis très fière des trois filles. Elles travaillent déjà dur. Bravo les filles!

École – Bilan Septembre 2019 à Janvier 2020

Il est vraiment spécial d’écrire ce bilan dans l’eau turquoise des Bahamas.

Les quatre premiers mois d’école se sont déroulés d’une façon à laquelle je ne m’étais pas attendue. À cause de nos très nombreuses navigations pour fuir la mauvaise météo et le froid, il a été difficile de conserver une routine scolaire efficace. Nous avons donc plutôt opté pour des blitz, ce qui a tout de même très bien fonctionné. Nous avons fait moins d’activités prévues en rapport aux thèmes mensuels. Les activités du thème ont surtout été traitées sous forme de discussions tandis que les cours d’éducation physique ont traité des aspects de l’hygiène de vie plus que de sports organisés. Mathilde et Daphnée ont chacune complété leurs premiers cahiers de mathématique et de français, Alphabétik A et Numérik A pour Daphnée, Zig Zag A et Tam Tam A pour Mathilde. Et Mathilde a complété la section des Treize colonies en GHEC.

Septembre 2019

Tout est neuf! L’école, le voyage, les amis, la nouvelle professeure… Les périodes se passent bien. Mathilde est un peu plus réticente. Elle a quand même connu 4 ans d’école standard et elle aime beaucoup ça! Alors une nouvelle forme d’enseignement avec moins de moyens ou de ressources nécessite une adaptation.

Rentrée scolaire, photo devant l’école
Le bateau est à l’eau, on sort les cahiers

Daphnée est comme un poisson dans l’eau. Je suis tout de même chanceuse, les filles sont très motivées à apprendre. Je réalise vite que mes deux grenouilles n’ont pas les forces dans les mêmes matières. Daphnée trouve toute les mathématiques faciles, tandis que Mathilde est un rat de bibliothèque et une auteure en continu.

Octobre 2019

Nous faisons beaucoup de visites de musées. Traversée en mer et Baie de Chesapeake sont au rendez-vous. On apprend à pêcher du crabe. On est vraiment dans l’environnement des pêcheurs et de l’industrie du bateau.

Novembre 2019

Le froid nous rattrape. La météo nous garde à l’intérieur. Les navigations sont longues et difficiles. L’école se fait par petit bout quand on peut.

Décembre 2019

On arrête à Titusville, juste devant Cape Canaveral. On voit 2 lancements de fusées, en plein dans notre thème de l’espace. Et super motivation : terminer les notions de français et mathématiques avant notre visite à Disney.

Janvier 2020

Enfin, on traverse aux Bahamas. On a une nouvelle définition du mot turquoise. Et comme on est bloqués une semaine à cause des vents, on avance l’école rapidement.

Voici quelques activités réalisées au cours de ces 5 mois:

MATHILDE

Activités d’introduction, présentation des élèves, des petits trucs faciles pour mettre en marche notre école:

Mathilde – Mathématique

Les notions suivantes de mathématiques ont été traitées dans le cahier Tam Tam A: La décomposition et la comparaison des nombres, la figure symétrique, la réflexion et le dallage, la multiplication et la division (les tables), l’addition et la soustraction des nombres à 4 chiffres, le plan cartésien, les termes manquants, les angles et les droites parallèles et perpendiculaires, les polygones et les quadrilatères, les régularités numériques, les fractions et la comparaison de fractions, le nombre décimal et la monnaie.

Trois petites évaluations en mathématiques:

Mathilde – Français

En français le cahier Zig Zag A a été complété. Nous avons fait plusieurs contrôles de dictée et exercices de compréhension de lecture. Nous avons aussi bien fait la différence entre les textes courants et littéraires et nous avons progressé dans Texto. Nous avons aussi vu les verbes à l’infinitif, au présent de l’indicatif et à l’imparfait, avec les explications du radical et de la terminaison.

Mathilde – GHEC

C’est une des matières préférées de Mathilde. Nous avons eu un volet outils au début du cahier Panache, puis nous avons fait un peu de géographie générale, question de bien nous situer dans le monde par rapport à notre voyage et finalement nous avons un peu joué avec le programme officiel et vu les Treize colonies en premier (avant la Nouvelle-France) étant donné que nous étions sur place. Les visites aux musées ont aussi été très instructives sur ce sujet, principalement sur l’esclavage.

DAPHNÉE

Voici les activités de présentation et de début d’année scolaire de Daphnée:

Daphnée – Français

Daphnée a terminé son cahier Alphabétik A. Elle a aussi étudié ses mots de vocabulaire et fait des exercices de lecture. Elle s’améliore de jour en jour. Elle est aussi très bonne dans les activités de compréhension de lecture. De plus, elle a un projet spécial: elle doit écrire des cartes postales à son parrain tout le long du parcours. Une belle variété de projets en français!

Daphnée – Mathématique

Ici nous sommes dans le domaine de Daphnée. Il a fallu la retenir un peu pour ne pas terminer Numérik A en une seule séance!

Elle a aussi travaillé sur des situations problèmes, avec quand même pas mal de facilité.

Et on a aussi fait quelques évaluations.

Daphnée – Autres matières

En même temps que Mathilde, Daphnée a vu la géographie des continents. Lors de notre thème de l’espace nous avons vu les bases du système solaire, plus particulièrement la Terre et la Lune. Et beaucoup d’autres choses!

Collectif

En sciences nous avons abordé le sujet de la flottabilité. Mathilde et Daphnée ont réalisé des expériences Flotte ou Coule et elles ont fait l’activité À la rescousse des Oréo.

Nous avons aussi parlé du corps humain, de sa composition, de sa structure et nous avons fait une représentation du squelette de la main.

Mathilde répond aussi par courriel lorsqu’elle reçoit des messages.

Pour Halloween, les filles ont eu des exercices prévus ainsi que des ateliers libres. Elles voulaient créer des décorations elles-mêmes. Mathilde a lu un magazine Youpi et a animé une activité sur les pipistrelles, de petites chauve-souris. Les filles ont alors fabriqué une guirlande pipistrelle. De plus, Mathilde a pondu une contine d’Halloween qu’elle et Daphnée ont appris par coeur. Elles la récitaient à tous les jours!

Notre thème le plus récent est la mer et les animaux marins. Nous avons un joli cahier d’activité ainsi que la plus belle fenêtre possible pour ce monde: nous y sommes à tous les jours!

Je suis fière de mes filles, elles travaillent fort! Bravo!

On trime dur!

École d’Océo: septembre 2019

Voici un petit résumé du premier mois d’école, qui a passé à une vitesse incroyable.

Les filles ont tenu à se présenter à leur classe, malgré la distance. Nous avons donc envoyé une petite vidéo à chacune de leur professeur responsable de leur suivi. Une belle occasion de se faire un petit plan sur ce que nous avons envie de dire, se pratiquer à le faire devant la caméra (et même préparer un support visuel dans le cas de Daphnée!).

En rapport au thème du mois, les bateaux et le vent, Mathilde et Daphnée ont eu un exercice d’alphabet sémaphorique (chaque drapeau représentant une lettre). Elles devaient découper et coller les drapeaux correspondants pour écrire leur nom. Nous avons aussi eu un exercice de code morse (il a fallu y mettre un terme parce que les filles étaient trop motivée à émettre en jouant du tambour sur toutes les surfaces!). Livia a magnifiquement réalisé un voilier en points à relier. Et l’introduction à la boussole en passant par les points cardinaux a fait fureur.

Dans les cahiers, Livia travaille dans les Napperons du préscolaire. Elle recopie souvent d’elle-même les consignes en lettres minuscules. Elle manifeste de l’intérêt à écrire les chiffres et elle aime se pratiquer à former les lettres en majuscules et minuscules.

2e année: Daphnée aime les maths. Les notions de représenter des nombres, dénombrer et comparer des quantités et décrire des régularités se font facilement. Il y a aussi déjà eu deux résolutions de problème accompagnées et ça se passe bien.

En français, nous avons beaucoup d’exercices sur les lettres et l’ordre alphabétique et nous avons vu les notions de phrase et les accents.

4e année: Mathilde préfère le français. Les notions de nom, déterminant, adjectif, verbe à l’infinitif, féminin et pluriel ainsi que l’utilisation du dictionnaire ont été travaillées.

Nous avons aussi commencé Texto avec la stratégie de lecture : faire des prédictions.

En mathématique nous avons vu la représentation, la valeur de position, la décomposition et la comparaison des nombres ainsi que la figure symétrique, la réflexion et le dallage. Ces apprentissages ont semblé plus ardus et le tableau des valeurs de position a beaucoup aidé ma grande.

Quatre listes de vocabulaire ont déjà été vues par les deux filles avec des exercices associés. L’heure de la dictée approche!

J’avais plusieurs travaux d’écriture prévus mais je n’en ai pas encore fait de façon structurée car mes filles passent souvent les journées de navigation à écrire. Elles se font elles-mêmes des projets, que ce soit des consignes pour un nouveau jeu, une recette fictive, un conte (Mathilde l’a commencé avant notre départ et le continue dès que possible), une lettre aux parents pour leur demander quelque chose sans les déranger, etc.

L’anglais se pratique beaucoup à l’oral. Elles disent maintenant toujours « thank you » quand quelqu’un leur rend service. Nous faisons beaucoup de vocabulaire étant donné que nous rencontrons beaucoup de mots sur notre route. Panneaux de signalisation, affiche d’objets, menus de restaurants… Mathilde commence à comprendre ce que les gens lui disent. Sa compréhension de l’anglais oral a fait un bond énorme en seulement quelques semaines. Livia a appris la phrase : « your dog is beautiful », qu’elle utilise à toutes les 5 minutes dans les rues de New York!

GHEC : Géographie, histoire et éducation à la citoyenneté. La matière préférée de Mathilde. Nous avons déjà passé toute la matière de la section Pour commencer de son cahier Panache. On y traite de la façon d’analyser les cartes et documents, des régions du Québec, des cours d’eau… Mathilde a réalisé que les réponses aux questions dans son cahier ne sont pas les mêmes que si elle était à la maison. Non, le cours d’eau le plus près de moi ne se jette pas dans le St-Laurent!! Nous avons tout de même fait l’exercice pour notre endroit présent ainsi que du point de vue de notre maison. L’exercice était intéressant.

Comme les navigations ont été nombreuses, nous avons pris un peu de retard dans les autres matières. Nous avons quand même abordé les sciences en allant visiter le zoo de Central Park, ainsi que l’éthique au mémorial du World Trade Center (la journée du 11 septembre nous avons pris le temps d’expliquer ce qui s’est passé en 2001).

L’éducation physique n’est pas encore structuré mais nous prenons soin de parler de l’hygiène de vie, de la composition des repas et nous marchons souvent plusieurs kilomètres par jour.

L’arrivée à New York nous a permis d’aborder plusieurs artistes qui ont marqué la ville dont Frank Sinatra (né à Hoboken, juste en face de Manhattan) et John Lennon (nous sommes passé à la mosaïque Imagine et au Dakota Building). Les artistes de rue nous ont montré beaucoup de facettes artistiques. En une seule journée nous avons pu voir en action un éventail d’instruments vraiment large! Les filles se sont posé des questions sur l’art éphémère ainsi que pourquoi les artistes viennent-ils se produire dans les rues?

Et en même temps grand débat éthique sur la pauvreté, les gens sans logement. Donne-t-on des sous aux gens qui quêtent? Y a-t-il quelque chose qui nous permet de déterminer à qui donner de l’argent? Vraiment intéressant.

Un dernier projet scolaire avant de partir de la marina de Catskill: un petit cours dédié aux arts plastiques. Nous devions identifier nos supports de mât si nous désirions les récupérer dans 2 ans (ce sont les supports de bois qui servent à poser le mât sur Océo pour le passage des écluses). Le propriétaire de la marina n’offre pas de garantie mais il spécifie à tous les clients de passage de n’utiliser que ce qui n’est pas identifié. Tant qu’à sortir de la peinture pour écrire le nom d’Océo ainsi que notre date de retour, nous sortons aussi la peinture de couleur pour les filles. Donc rappel des couleurs primaires et secondaires et on différencie la peinture à l’eau de la peinture à l’huile. Ensuite, travaux pratiques : création d’art libre, chacune sur son support, en créant des mélange de couleurs! Bien sûr, la peinture est à l’eau, alors on ne sait pas ce qu’il en restera dans 2 ans mais c’était bien agréable!

Les premières semaines n’ont pas vu une école routinière. Nous avons souvent passé plusieurs jours occupés par nos navigations. Mais je me rends tout de même compte que mes filles apprennent et y trouve un plaisir certain. Elles sont souvent autonomes, parfois même autodidacte dans le cas de Mathilde, dans leurs apprentissages. Espérons que les prochains mois resteront sous d’aussi bons auspices!

Enfin, à l’eau!

Mardi dernier, nous avons mis notre beau Océo à l’eau. Enfin! Ce fut une journée intense. Arrivée de l’équipe de déménagement vers 7h, nous n’avions pas terminé notre dernier support de mât dû à la pluie continue de la veille. Sébastien a donc terminé son ébénisterie sous la pression de ne pas trop faire attendre le personnel de la marina.

Pour le reste, nous étions prêts. Le mât a été emballé, les barres de flèches démontées (les parties transversales au mât. Elles étaient trop larges à notre goût une fois le mât couché sur Océo, elles dépassaient de 2 pieds chaque côté! Pour les écluses avec leurs murs de béton, ce n’est pas l’idéal!). Les amarres et défenses étaient prêtes, tout était sécurisé sur le pont.

Et un sac de provisions et activités pour les filles, parce qu’on sait que c’est toujours un peu long pour elles dans ces cas-là. Parlant des filles, j’ai reçu une demande unanime pour faire l’école quand même!! Alors on s’est assis sur nos petits tabourets « dans les roches » et on a discuté des grands projets de l’année. Et plus tard, rentrée officielle « sur Océo dans l’eau », belle salle de classe dans le cockpit. Je pense que j’aime ça, faire l’école à nos filles!

Rentrée scolaire progressive

J’avais demandé aux filles si elles voulaient faire leur rentrée scolaire en même temps que leurs amis. Nous avions donc une rentrée prévue pour mardi le 3 septembre. Petit changement à l’horaire, comme la météo annoncée pour lundi n’était pas bonne, notre mise à l’eau a été prévue pour… mardi, jour de rentrée! Nous l’avons toujours dit, le boss, dans ce voyage, c’est la météo!

Qu’à cela ne tienne, nous avons fait une rentrée hâtive DIMANCHE le 1er septembre!! Le thème de notre école (terrestre) cette année est la lecture. Quoi de mieux, comme première activité, de se procurer un nouveau livre (petit cadeau emballé écolo!!) et ainsi présenter le projet du Carnet de lecture. À chaque lecture que les filles effectueront, elles consigneront certaines informations et impressions, soit de façon dirigée, soit à leur choix. Elles auront le choix entre plusieurs fiches pour les inspirer. Une fiche pouvant être une description technique du livre, les impressions sur les personnages, sur l’histoire, un dessin qui résume une partie de l’histoire, etc. Chaque lecture aura donc sa propre fiche rangée dans une reliure. Ce qui permettra d’avoir un suivi de la progression en lecture.

Cadeaux emballés écolo!

C’est drôle, les filles étaient contentes, et pas une seconde l’idée ne leur a effleuré l’esprit de se rebeller contre une rentrée « scolaire » un dimanche!!!

Les prochains jours risquent d’être plutôt occupés pour les parents en vue du départ imminent, alors l’école risque d’être un peu perturbée. Malgré tout, maman prof n’est pas trop inquiète, Mathilde étant déjà passée au travers des livres de contes de Grimm, Perreault et Andersen, tandis que Daphnée se fait plaisir avec « l’ardoise effaçable » en écriture, calculs et dessins. Je suis chanceuse, du moins pour l’instant, les filles aiment l’école!!

Enfin, on coche la “To Do List”: le plan de scolarisation

Quelle épopée. Un travail de si longue haleine! En fait, toute la préparation du voyage se fait en parallèle de notre vie depuis maintenant presque 5 ans. Alors quand on peut cocher quelque chose, c’est tout un événement!

Avec la nouvelle loi sur la scolarisation à domicile, je me demandais ce que ça allait changer pour moi… au final, rien. J’ai inscrit les enfants dans le système informatique tout neuf du gouvernement pour les enfants scolarisés à la maison. Une dame très gentille de la Direction de l’Enseignement à la Maison (DEM) m’a contactée pour m’informer que les enfants qui quittent pour un voyage avec retour prévu à l’école ne passent pas par le ministère. Il y a plutôt une entente parent-école dans ces cas-là.

J’ai envoyé mes derniers éléments à la directrice adjointe de l’école de Mathilde et Daphnée aujourd’hui et en fin de journée Mathilde est revenue de l’école avec la lettre de confirmation que tout était fait! Je jubile.

Enfin un papier officiel!

Mes filles seront donc scolarisées “à la maison” pour les deux prochaines années scolaires. Mathilde fera ses 4e et 5e année au bateau, pour Daphnée ce sera 2e et 3e et Livia aura une pré-maternelle et une maternelle. Les deux grandes ont chacune un prof attitré pour la prochaine année scolaire. Le rôle de ces enseignantes est surtout de s’assurer que la progression se passe bien. Elles regarderont ce que les filles ont fait à deux occasions dans l’année: une fois au mois de janvier et une fois au mois de juin. La directrice m’a aussi demandé si il était possible de faire des vidéos de quelques-unes de nos activités scolaires (j’ai l’impression qu’avec mes youtubeuses en herbe, ce ne sera pas trop un problème!!).

Cheminement

Il faut dire que je n’ai pas trouvé mon parcours très facile. Je me suis butée à plusieurs portes closes mais grâce à de la persévérance, beaucoup de travail et une Catherine (!), je suis arrivée à bon port!

En 2015, j’ai essayé d’éplucher la Progression des apprentissages du ministère de l’éducation. Je pensais qu’en étant en congé de maternité, ça allait être du gâteau. Mais ma concentration n’était pas au rendez-vous et je ne comprenais pas tout à fait l’organisation de ce programme. Je suis allée à la bibliothèque emprunter les livres Le programme expliqué aux parents. Là je comprenais mieux. L’école avait beaucoup changé depuis mon passage: 6 années réparties sur 3 cycles (et non 2), un programme scolaire composé de savoirs essentiels, de compétences… Ces livres m’ont éclairée et j’ai pu commencer à avancer.

Je me suis adressé à l’école où Mathilde venait de commencer sa maternelle. J’aurais voulu avoir des informations et/ou du matériel et aussi quelques trucs sur comment monter mon programme scolaire. Mais mon projet étant à long terme et le personnel enseignant débordé, je me suis heurtée à une porte close. Idem à la commission scolaire.

Entre-temps le ministère de l’Éducation m’a donné une dispense pour les examens du ministère de 4e année étant donné que nous serons trop loin pour revenir passer les épreuves, nous devrions être aux environ de Grenade à ce moment-là (les examens du ministère se déroulent en 4e et 6e année, ceux de 2e année sont de la commission scolaire.).

J’ai aussi appelé à l’école internationale où Mathilde aurait une possibilité d’aller au secondaire. Ça a l’air loin comme ça mais à notre retour elle sera déjà en 6e année! J’ai donc appelé l’école secondaire, en me disant que cette école serait sélective, et je leur ai demandé si il y avait un problème si ma fille n’avait pas de notes de 4e et 5e année. Aucun problème, m’assurent-ils. Il suffit de se présenter à l’examen d’admission et de conserver un portfolio de ce que l’enfant aura fait pendant ses années de voyage. Génial! Un stress de moins!

Je suis également déjà allée porter le certificat de naissance de Livia (4 ans) à l’école pour qu’ils en gardent une copie dans leurs dossiers. Ce document est essentiel pour l’inscription des enfants en maternelle (j’aurais dû aller inscrire Livia en février 2020 en personne). Mais grâce à la magie d’internet et comme j’ai déjà montré le document, je pourrai faire mes démarches avec un cocktail sur une plage des Bahamas.

Même si nous sommes loin, nous devons respecter la période d’inscription au mois de février pour nous assurer de leur garder une place à cette école au retour du voyage. Mais comme nous avons maintenant accès à un portail internet pour ces inscriptions, nous pourrons tout faire à distance. J’ai quand même déjà mis une notification dans mon agenda Google pour me rappeler la période d’inscription (tout à coup je suis distraite par le soleil, le vent, la plage…).

Le matériel

L’étape suivante a pris BEAUCOUP de mon temps dans les dernières année, mais principalement parce que j’étais très motivée: la recherche et la conception de matériel pédagogique. J’ai été surprise de voir que beaucoup de gens partagent leur matériel scolaire ainsi que leur façon de s’organiser sur internet. Également, la meilleure suggestion que j’ai eue a été d’organiser mon année scolaire par thème, environ un par mois, en plus des thèmes “annuels” que nous célébrons déjà à la maison (Halloween, Noël, St-Valentin, etc).

Puis j’ai cherché des cahiers. Je n’ai pas été chanceuse de ce côté. Plusieurs équipages avant moi ont pu aller feuilleter des cahiers d’exercices mais je n’ai pas trouvé de librairie qui m’autorisait à procéder de cette façon. Je me suis donc fiée à ce que l’école utilisait déjà et j’ai complété avec des suggestions. J’aurais pu essayer d’aller les feuilleter à la Grande Bibliothèque mais je n’ai pas encore trouvé l’occasion d’aller y faire un tour.

Je trouvais qu’il me manquait encore du matériel alors j’ai pris un abonnement d’un an à Genie Publication puis un an à Jardin de Vicky. Les deux ensembles me donnent amplement d’exercices supplémentaires (peut-être même un peu trop!) pour des coûts quand même raisonnables. Genie publication m’offrait un abonnement pour 12$/an (c’était un spécial!) et le Jardin de Vicky coûte un peu plus d’une trentaine de dollars pour un abonnement individuel.

J’ai aussi eu des parents d’élèves formidables dans mon entourage qui m’ont prêté le matériel scolaire de leurs enfants plus âgés (parce que je manquais d’idées sur les classes de 4e et 5e année) et dont j’ai pu m’inspirer pour concocter des activités et évaluations. Un grand merci à Caroline et Isabelle!

Alors au menu en français et en mathématiques pour 2019-2020:

En 2e année:

En 4e année:

De nombreux cahiers d’appoint accompagneront les cahiers de base dont Je lis (2e à 5e année), Tandem (2e à 5e année), Toute Ma… (Maternelle à 5e année, acheté chez Costco, c’est moins cher!).

Pour l’univers social de 4e année, je travaillerai avec Panache. Il m’avait été chaudement recommandé. Par la suite j’ai aussi feuilleté la nouvelle édition d’Escales que j’ai bien aimé (mais j’avais déjà acheté Panache). Je suis vraiment contente parce que nous traiterons des 13 colonies en même temps que nous descendrons la côte est américaine. On ne pourrait pas être plus DANS la matière!

En théorie, j’enseignerai toutes les autre matières de manière commune, c’est à dire que les deux grandes verront le même contenu en même temps. En commun, il y aura donc anglais, sciences, art, musique, éducation physique, éthique et culture religieuse.

L’anglais se fera beaucoup de façon pratique étant donné que notre environnement sera principalement anglophone lors des escales. Les deux filles auront le cahier Tag! 3e année, puis Spirals 5e année pour la deuxième année du voyage.

Sciences et art se feront en lien avec les thèmes choisis à chaque mois. J’ai donc essayé de choisir des activités pédagogiques qui cadrent dans le programme et qui sont en lien avec nos thèmes.

En musique nous avons au programme de la flûte et du ukulele. J’ai acheté une méthode de base pour apprendre cet instrument qui s’appelle Le P’tit Coup De Pouce Ukulélé.

La préparation de l’éducation physique est un peu plus ardue. On ne peut pas savoir quelles seront nos conditions de navigation, si nos escales seront fréquentes ou propices à faire un sport dirigé. Nous essaierons tout de même d’avoir les bases du Ultimate frisbee, du badminton et du volleyball, et les sports nautiques vont s’imposer à partir des Bahamas!!!

Présentement je continue toujours à mettre de l’ordre dans les tonnes de matériel que j’ai téléchargé. Mais je sais que la base est bonne (et approuvée!).

Un petit mot en terminant

Mon école ne serait pas ce qu’elle est sans Catherine. Chère Catherine, je ne te remercierai jamais assez de toute l’aide que tu m’as apportée pour l’école d’Océo. Merci un million de fois!!