École d’Océo – Bilan janvier 2021

Contexte

Partie pour 2 ans en voilier au mois de septembre 2019, la famille Goyette-Pelletier amenait dans ses bagages trois petites mutines : Mathilde, Daphnée et Livia (au moment du départ en 2019, elles avaient respectivement 9,7 et 4 ans). Mathilde et Daphnée ont suivi avec succès les enseignements de maman pour la première année de voyage.

Mais, en septembre 2020, au lieu de débuter cette deuxième année scolaire à Grenade comme prévu, nos petites mousses ont commencé l’école à la marina qui nous a vu partir, à Rouses Point, État de New York, États-Unis.

Le 18 mars 2020, à notre arrivée aux Îles Turquoises, à cause de la COVID-19, la décision avait été prise de rebrousser chemin et de faire une croix sur notre périple qui devait nous mener au sud des Antilles.

Pour la sécurité de nos filles, il était important pour nous de revenir au Québec. Mais nous ne savions pas à quel moment il serait possible de revenir dans notre maison.

Les décisions ont dû se prendre au fur et à mesure, les émotions étaient à fleur de peau. Les écluses assurant notre remontée au Lac Champlain sont restées fermées jusqu’au début du mois d’août. Et après entente avec les locataires qui occupaient notre maison, nous avons finalement pu la récupérer à la fin du mois de septembre 2020.

La rentrée scolaire a donc été effectuée à la fin août sur Océo, en territoire américain. Coup de chance, la marina met à notre disposition exclusive un « lounge » tout neuf où les filles ont pu avoir un peu plus d’espace que dans notre maison à voile.

Une pause scolaire a été nécessaire de la fin septembre à la mi-octobre pour permettre à tout le monde de réintégrer le monde terrestre.

Pendant nos navigations de retour, j’avais posé la question aux trois filles : voulez-vous réintégrer l’école « normale » à notre retour au Québec? Leur réponse a été unanime : non pas qu’elles n’aiment pas leur école, mais elles tenaient au moins à compléter cette expérience spéciale d’école à la maison comme c’était prévu. Ce bout-là, elles avaient le pouvoir de le choisir.

Nous voici donc de retour et les apprentissages avancent bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *