George Town, Great Exuma, Bahamas – 28 février au 5 mars 2020

Les semaines passent vite. Notre moral est un peu revenu au beau fixe et le décompte commence déjà pour Grenade. Nous voulons y être fin juin, c’est dans 4 mois.

Notre navigation vers George Town a été un peu houleuse mais au moins le vent n’était pas DANS FACE cette fois! Nous avons donc levé les voiles, sans faire la vitesse que nous espérions. Nous avions 52 miles à parcourir avec une sortie de cut puis une entrée à synchroniser avec les marées. Heureusement, tout ça entrait dans les heures d’ensoleillement.

George Town est une longue baie protégée par l’île de Stocking Island. En fait nous disons George Town mais il s’agit de l’île de Great Exuma. Et nous nous ancrons « devant » la ville de George Town.

Arrivée à George Town, il y a un peu de monde!

Devant étant un bien grand mot. La baie est large d’au moins un mile. Quand il vente d’est, nous nous ancrons près de Stocking Island. Et pour accéder aux multiples facilités, il faut traverser en Zozo. Sauf que si il vente, on arrive totalement trempé! On approchera sûrement Océo de la ville pour faire nos provisions!!

Les marins qui passent (ou qui restent) à George Town sont organisés en communauté. À 8h le matin sur le radio VHF, il y a les annonces du jour. Nouveaux arrivants, annonces locales, objets perdus, échange ou vente de matériel, le coin des enfants, etc. Une ambiance de camping règne dans cette immense baie!

Le premier jour où nous allons à terre, nous découvrons le fameux Chat and Chill. Situé sur Stocking Island, il s’agit d’un bar/resto entouré de plages, terrains de volleyball et jeux de poche. C’est le lieu de rassemblement de toute la communauté de bateaux.

The Famous Chat n Chill

Les filles découvrent rapidement le jeu de poche, puis la chaise hamac et la corde de Tarzan au-dessus de la plage. Ça tombe bien, on est aussi juste à côté de la cabane qui sert des salades de conches faites devant nous. On se gâte. Puis avec les morceaux de conches non comestibles résultant de la préparation de notre salade, nous pouvons nourrir les raies qui viennent juste au bord de la plage exprès pour ça.

Je suis un peu mitigée. Je trouve génial que les filles puissent enfin s’amuser dans un lieu intéressant pour elles. Mais comme généralement je ne me mêle pas beaucoup aux foules, je me sens en-dehors de la communauté et ça me donne un point de vue étrange. Georgetown, enfin sa communauté de bateau, me semble loin de l’authenticité rencontrée jusqu’à maintenant. Un peu l’impression  qu’on aurait j’imagine en arrivant en plein milieu d’un carnaval… C’est bien intéressant, mais où se trouve la vraie nature?

Peut-être dans la ville. À George Town nous entrons avec Zozo dans le Lake Victoria, une étendue d’eau enclavée avec une toute petite entrée où les gens qui entrent ont priorité, parce que ça ne passe pas à deux de large.

Entrée du Lake Victoria

Le quai pour les dinghys a aussi un robinet d’eau gratuite. Juste à côté du quai il y a le camion à déchets et l’épicerie Exuma Market, une épicerie de grandeur moyenne avec une sélection correcte de produits. Enfin, du vrai lait!!!

Nous visitons un peu, les filles découvrent un parc et nous jouons même au basketball! Nous repérons ce dont nous aurons besoin pour faire nos provisions avant de nous aventurer plus loin.

Nous profitons de notre présence à terre pour dîner avec nos amis de Mikhaya au Driftwood Café (avec ses spécialités pâtisseries italiennes, miam!). Ils partent pour Cuba le lendemain.

Nous laissons passer quelques jours de gros vents puis nous retournons au Chat and Chill pour y passer un après-midi détente. Les filles ont leur premier « vrai » cours d’éducation physique terrestre du voyage: on enseigne les bases du volleyball de plage.

Et maintenant, qu’est-ce qui nous attend? Du VENT! De gros vents forts sont annoncés pour la fin de semaine prochaine. Très gros. Nous ne bougerons pas d’ici car nous sommes bien protégés. Mais après, on va se mettre en mode grande navigation et préparer nos bouts de chemin vers les Turquoises et Porto Rico. On a hâte de faire la découverte d’un autre pays.

Nous sommes bien ancrés à Monument Beach

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *