Presque 50 miles plus loin… Solomons Island, 24 au 27 octobre 2019

En restant un jour de plus à St Michaels nous avons manqué la belle journée de vent d’ouest pour naviguer (choix conscient, nous tenions à rester à St Michaels).

Les prévisions nous annonçaient de 5 à 10 nœuds du sud, 2 pieds de vague. On se dit que les prévisions peuvent se tromper un peu sur l’orientation du vent et qu’on sera assez chanceux pour faire de la voile… mais non, le vent est bien pile face à nous. Par contre, il y a bien erreur sur le vent : on est plutôt autour de 20 nœuds et la vague aussi s’en permet avec du 4 à 5 pieds. Donc une navigation pas confortable, même si on a ouvert le génois et tiré des bords.

Nous étions plus que dû pour un accès à des facilités de lavage et d’épicerie. Nous avons donc pris une boule mouillage chez Zahniser’s à notre arrivée à Solomons Island. Ça nous a permis de faire tout notre lavage et de prendre la navette gratuite pour aller faire l’épicerie.

Avant notre départ, j’avais prévu faire notre lavage à la main. Étant partis plus tard que prévu, il fait souvent trop froid pour jouer dans l’eau. Nous apprécions donc les buanderies quand il y en a! Et à Zahniser’s, nous sommes gâtés: la journée de lavage a été comme un jour de villégiature. La buanderie est située sur le bord des quais avec un petit parc pour les enfants juste en face de nos grosses chaises Adirondack. Ce qui fait que l’attente du lavage est pas mal agréable! Et le wifi a fait fureur, les filles ont probablement rentabilisé notre mooring juste avec leur consommation!

Le lendemain du lavage nous décidons d’aller nous ancrer quelques pieds plus loin que le mooring et nous allons faire une petite visite au musée Calvert. Mais avant, nous profitons de leur quai à dinghy pour aller au Westmarine juste à côté. Wow! Quel Westmarine! Aussi grand qu’une épicerie! Je me rachète des pointes sèches, je n’ai toujours pas retrouvé les miennes…

J’avais un peu peur que le musée Calvert soit redondant pour nous qui avions tant apprécié le musée de St Michaels. Mais j’avais tort. En plus du phare, il y avait des tonnes d’exemples de vie marine et beaucoup d’aquariums où l’on pouvait toucher les animaux et poser des questions au naturaliste présent. Déjà, les filles se sont fait des amies: dans un bassin vitré, des loutres faisaient des cabrioles et venaient nous voir. C’est maintenant l’animal préféré de Daphnée! Elles sont très joueuses et curieuses et elles sont tellement à l’aise dans l’eau! C’est vrai que c’est beau à voir.

Ce musée aura aussi permit d’initier tranquillement Mathilde à un de nos prochains thème: l’esclavage. La rivière Patuxent a vu beaucoup de colons établir des plantations sur ses rives et beaucoup d’esclaves ont traversé l’océan pour venir exploiter les cultures du tabac et du coton.

Une grande partie du musée Calvert est consacrée à la préhistoire. Des fossiles de requins et de baleines ont été découverts dans les falaises qui bordent la baie de Chesapeake près d’ici. Imaginez, en faisant une promenade après un ouragan, un passant découvre plusieurs dents de requin, plus précisément du Mégalodon, une bête qu’on ne veut pas rencontrer hors d’un musée! Les fouilles continuent et plusieurs personnes travaillent à exhumer les fossiles présents. Ça nous permet d’en apprendre un peu plus sur ces temps où l’homme n’existait même pas!

Et parlant de préhistoire, j’ai eu un coup de coeur pour les horseshoe crab. Une grosse carapace/armure, et dessous: surprise! Un crabe! (ils sont en fait reliés à la famille des scorpions!). Je les ai flatté quand même!!

Nous avons des semaines à thématique crabe ces temps-ci. Le Chesapeake Bay Maritime museum de St Michaels nous en a montré des exemplaires vivants et nous avons appris les détails du cycle de vie et de leur migration. Puis nous avons réussi à nous procurer des cous de poulets et enfin nous en avons attrapé un, un vrai de vrai! Nous ne l’avons pas mangé (nous avons complété ce processus en restaurant, Livia ne nous aurait pas laissé le cuire!). Pour finir, nous avons fait un apéro aux chips à saveur de crabe (ça goûtait surtout le BBQ avec une petite twist crabe!).

C’est aussi ici que nous avons pris la décision de ne pas faire notre arrêt à Washington. Nous préférons nous diriger plus rapidement vers le sud. Alors sud, nous voici!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *