Frayeur à Portsmouth, 30 et 31 octobre 2019

De Mill Creek nous descendons dans le port achalandé de Norfolk. New York, c’est de la petite bière à côté! Paquebots, barges, structures de travail, plaisanciers et il faut aussi compter avec les vaisseaux de guerre et leurs patrouilles et… un sous- marin qui se promène dans la baie! Je suis déçue, on ne l’a pas vu, mais on a bien entendu les avertissements sur la VHF: « ne passez pas devant, restez loin ». Un petit matin tranquille quoi!

On s’ancre du côté de Portsmouth, juste de l’autre côté de la rivière de Norfolk, en face du musée Nauticus et du gros USS Wisconsin qui a servi pendant plusieurs guerres.

Nous allons visiter le musée et le GROS bateau le lendemain, jour d’Halloween. Ses canons font 16 pouces de diamètre, c’est vraiment impressionnant. Sa proue est tellement haute que ça me donnait le vertige. Par contre de sa poupe on voyait très bien les dauphins qui jouaient dans la Elizabeth River.

La bateau est vraiment impressionnant. C’est une petite ville en soi avec bureau de poste, fabrique de beigne, et j’en passe.

Le musée Nauticus est axé sur la Navy. L’armée est à l’honneur sous toutes ses coutures, de leur implication a la protection de l’environnement a leurs avancées technologiques.

On peut aussi caresser des requins (des petits quand même), toucher aux horseshoe crabs, voir un film 3D et les enfants ont même une aire de jeu dédiée. Un beau musée.

Et puis, le soir d’Halloween est arrivé.

C’était important pour les filles. Nous avons beau nous dire que nous les préparons à ne pas vivre les choses comme à la maison, il y a des choses sacrées. Je m’en suis rendue compte quand, le 24 octobre (1 semaine d’avance quand même), Daphnée me dit: « maman, tu as apporté quoi comme déguisement d’Halloween? » Euh… Je sais bien dans ma tête que j’ai apporté quelques trucs, des accessoires passe-partout, des bracelets, du maquillage… mais je ne me rappelle plus exactement ce qu’il y a dans cette petite boîte… que j’ai rangé où déjà?

Aïe, les filles voyant mon désarroi se sont aussitôt lancées dans des plans de costumes. C’est qu’elles ont beaucoup d’imagination! Livia a décidé qu’elle serait une licorne, Mathilde une fée des neiges (hein??) et Daphnée la raisonnable a décidé d’attendre de voir ce que j’avais comme accessoires… que j’ai fini par trouver quelques jours plus tard. Ouf. J’avais apporté un costume de Wonderwoman que Livia a bien voulu porter. Daphnée a trouvé son compte avec des accessoires de pirates et Mathilde… s’est pensé un costume de Snow fairy. Maman bricoleuse s’est donc attelée à la confection d’ailes en carton réalisées à partir d’une boîte de bouteilles de vin! On a quand même pris le temps de masquer que ça venait du liquor store! On a fixé le tout avec de la broche à son harnais de survie, on ajoute une passe à cheveux ornée de flocons, quelques tatous pratiques et un peu de maquillage, ouf, on y est arrivées!

Une Snow Fairy, Wonderwoman et une dangereuse pirate!

La composante costume n’était pas la seule à faire partie des impondérables. Où, comment, avec qui allait-on faire le trick-or-treat? Tout dépend d’où on est… on avait préparé les filles à faire un Halloween mouillage, c’est à dire faire le tour des bateaux à l’ancre pour demander des bonbons. Au cas où l’on serait loin de la civilisation. Hasard de navigation, nous sommes ancrés devant la belle Portsmouth et l’immense Norfolk. Merci à nos amis du Second pour la recommandation du vieux Portsmouth, c’était vraiment génial. Et les filles ont eu la chance de pouvoir passer Halloween avec leurs amis de Jazzy Lady. Que demander de plus!

Jusqu’à ce que vers la fin de la soirée, un espèce d’énervé sorte de son entrée avec une tronçonneuse en marche et en menace la dizaine d’enfants présents. Daphnée hurlait à mort, Livia était au bord des larmes et beaucoup de touts petits criaient, sans que l’imbécile arrête son manège. Nous nous sommes dépêchés de sortir de cette rue étrange prise d’assaut par des jeunes adultes qui avaient envie d’effrayer les petits (une dizaine de ces jeunes étaient déguisés en zombies beurrés de sang, en Thirteen et autres horreurs). J’ai aussi compris plus tard que Livia avait surtout peur que le monsieur coupe des arbres et les fasse tomber sur les maison et les gens!!

J’ai mis sur Facebook qu’il faisait 30 degrés ressentis, mais ça vient avec des conditions à surveiller: 20-25 noeuds de vent avec des rafales jusqu’à 45. C’est beaucoup! Nous savions que nous étions bien ancrés, nous avions ajouté de la touée (longueur de chaîne) . Mais ce n’est pas sécurisant de ne pas être au bateau ou de le voir dans ces conditions-là. Alors Seb est resté au bateau et il devait venir me chercher à notre retour. Il y a de la vague en retournant sur Océo mais ce n’est pas si pire. Il fait chaud, on va sécher!

On envoie les filles se coucher (après la dégustation de bonbons bien sûr!) et on décide de dormir dans le cockpit. On le fait souvent quand ils annoncent des gros vents. Seb s’endort presque tout de suite mais les grosses rafales me tiennent éveillée. Quand le vent se met à me siffler dans les oreilles, j’ai tendance à vérifier si l’on chasse.

Et puis c’est arrivé. Un autre voilier a  chassé. Son balcon arrière est venu se coincer sous notre davier, là où est notre ancre habituellement. Mais là notre ancre est dans le fond de l’eau et le voilier décroché est appuyé sur notre chaîne. Une chance. Je crois que c’est ce qui a tout sauvé. Je me suis précipité à l’avant après avoir crié à Seb « BATEAU » puis j’ai pris une gaffe pour repousser l’envahisseur. Seb à la rescousse, on a pu dégager le balcon du monsieur qui est finalement monté dans son cockpit. Nos cris ont dû le tirer de son sommeil. Le bateau était dégagé mais son zodiac, suspendu à son arche, était maintenant en train de s’enfoncer dans le davier. Heureusement à ce point le monsieur a réussi à partir son moteur et nous avons pu le pousser pour qu’il s’en aille, mais pas avant qu’un ballon de son zodiac n’éclate. Il a mis les gaz, et il est allé se ré-ancrer plus loin.

Quelle frayeur intense. Je suis rapidement allée chercher le projecteur pour constater les dommages à notre étrave. Rien. L’autre voilier s’est littéralement déposé sur notre chaîne et comme nous avons été rapides à l’enlever la coque n’a pas du tout été touchée! Tellement, tellement merci!
Inutile de dire que nous n’avons pas pu nous rendormir!

Nous avons donc pu assister au déchaînement de la nature qui ne faisait que commencer. Les vents qui ont frappé le Québec nous ont aussi frappé cette nuit-là. Nous étions bien ancrés et en sécurité. Mais c’est vraiment impressionnant de voir la nature se déchaîner autour de nous!

J’ai tout de même réussi à m’assoupir quelques heures plus tard, question de pouvoir repartir de Portsmouth. Nous faisons notre premier bout de chemin dans l’Intracoastal demain. En fait, nous y sommes déjà étant donné que nous sommes ancrés tout juste passé le Mile Marker 0 (la bouée 36 devant Portsmouth marque le début de l’Intracostal qui est balisé en statute miles, c’est à dire en miles terrestres).

On ira sûrement pour une petite journée de navigation, question de pouvoir se reposer!!



6 commentaires sur « Frayeur à Portsmouth, 30 et 31 octobre 2019 »

  1. Votre Halloween a été beaucoup plus mouvementé que le mien😃😃
    La mère Nature ne semble pas vouloir être de votre bord.
    Meilleure chance pour la suite.
    Bisous à vous 5

  2. Ce n’est pas vous le danger mais les téméraires qui s’ancrent en se disant « ça va faire, on repart demain… » prudence, prudence, prudence.
    Un gros merci pour ces chroniques c’est très intéressant même si je ne comprend rien aux termes marin utilisés.
    Ici à l’Halloween, elle fut d’abord déplacer au lendemain à Montréal et plusieurs villes, les petits enfants ont quand-même passé sous la pluie (douche) et le lendemain ils ont repassé, le plus jeune à changer de costume pour ne pas être reconnu … Hahaha!!!

  3. Nous c’était calme mais jean François a été longtemps pas d’électricité quand tu écris je ne peux pas arrêter de lire très interessant et un peu énervant les filles sont magnifiques attention à vousxxx🌹🎃🐶😈🤪🌪

    1. Allô maman! On vit toutes sortes de choses, des fois stressantes, des fois captivantes. Les filles vous font dire bonjour et ont hâte de vous revoir!

  4. Que de sang-froid ça t’a pris Mélanie pour réagir assez vite! Heureusement c’est sans dommage…Prudence oblige on dirait?
    Bonne continuité…
    XXXXX

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *