L’attente. Le froid. Atlantic Highlands.

Nous voulions un départ le plus tôt possible en août pour ne pas avoir froid. Je ne voulais pas avoir à installer un chauffage à bord. Nos plans ont changé et nous sommes partis au début septembre. Maintenant, Mélissa est en train de royalement jouer dans mes plate-bandes! (une tempête nommée qui a pris sa source dans les latitudes nordiques et qui colle dans le coin depuis quelques jours).

Liberty Island State Park, à Jersey City.

Nous avions quitté la 79th pour rejoindre ce bassin peu profond et trouver un peu de quiétude. Ça a bien marché pour un jour. Nous avons découvert un parc tout à fait magnifique sur la pointe de terre derrière la statue. Avec des toilettes en plus. On y serait resté longtemps.

Mais le lendemain, une odeur pestilentielle est venue troubler notre ancrage. Ce n’est pas longtemps par la suite que nous avons vu débarquer tout un tas de bateaux qui se sont entassés dans la petite descente: pompiers, policiers, coast guard, dive team et même FBI! Je ne les ai pas compté mais il devait y en avoir une bonne trentaine qui sont passé. Suivi du défilé de quelques dizaines si ce n’est une centaine de voiture de police sur la terre ferme, toutes lumières allumées. Nous ne savons pas ce qui s’est passé mais nous avons décidé de quitter notre mouillage « tranquille ».

Donc le mercredi 2 octobre par 32 degrés Celsius, nous naviguons! Question de relaxer et attendre notre fenêtre météo nous allons prendre une boule de mouillage pour 2 jours à 55$ la nuit au Atlantic Highlands Yacht Club. Un peu cher mais les vents de l’est annoncés sont forts et la baie où nous sommes est ouverte à l’est.

La théorie voulait que nous prenions une fenêtre météo le samedi suivant. La pratique en aura voulu autrement. Puis une autre fenêtre s’ouvrait mardi. Qui s’est refermée celle-là aussi.

Nous attendons un  vent qui se tient dans le haut des quadrants entre l’ouest et le nord-est, idéalement autour de 10 à 15 noeuds pour avancer à voile. Le vent venant de la côte ne produit ainsi presque pas de vague, en terme marin, le fetch est réduit au minimum. Dans le pire des cas, un vent sud presque nul nous permettrait une navigation au moteur. Mais présentement les vents sont un peu déchaînés, plus aux alentours des 25-35 noeuds et on attend même des 12 pieds de vagues dans les prochains jours. Comme nous avions envie d’une première traversée sans la composante rock’n’roll, nous attendons un peu… bon ok nous attendons beaucoup!!!

Atlantic Highlands

Nous sommes donc maintenant coincés à Atlantic Highlands depuis plus d’une semaine. Coincé étant un mot un peu fort. On y est bien, on est ancré (donc c’est gratuit), il y a des douches et des services, un parc pour les filles, des restos et une grosse épicerie.

Il y a aussi une buanderie où l’on peut trouver des machines à bonbons d’il y a quelques années ou décennies (avec encore des bonbons grisâtres dedans!), des machines d’arcades hors service et un WiFi ultrarapide. Le tenancier de la buanderie étant l’un des éléments les plus colorés de la place. Il fait peur aux enfants en leur criant « BOU! » puis il met des émissions pour enfants à tue-tête au détriment de tous les clients de la place. Un vrai boute-en-train!

Nous avons donc visité Atlantic Highlands et profité de quelques restos. Nous avons fait découvrir la cuisine thaïlandaise aux filles. Elles ont particulièrement aimé le décor truffé de scènes miniatures.

Nous avançons l’école et cuisinons pour réchauffer l’intérieur d’Océo. On apprend aussi qu’il est mieux de ne pas s’aventurer sous les lignes des pêcheurs sur le quai pour ne pas s’y emmêler!! (pas de dommage, juste un peu surpris d’avoir un fil accroché à Zozo!!).

Tout de même, voilà 8 jours que nous ne pouvons pas descendre vers Cape May, ne voulant pas naviguer dans des vagues énormes ou dans des vents trop forts, ou tout ça en même temps. C’est un peu dur sur le moral. Et le froid nous rattrape doucement. Bien sûr, nous n’avons pas les 0 degré du Québec, mais un 13 degrés sur l’eau avec des vents à écorner un rhinocéros, ce n’est pas vraiment confortable!

Notre attente devrait tirer à sa fin très bientôt, le départ est prévu pour ce week end. On fait nos dernières vérifications, et on se lance!

4 commentaires sur « L’attente. Le froid. Atlantic Highlands. »

  1. Oui il ne fait pas chaud mais avec les photos que je viens de voir ça semble une très belle place.
    Je vous souhaite un départ pour Cape May en fin de semaine.😘😘

  2. Merci pour les nouvelles et bonne continuation très bientôt.
    La prudence avant tout, vous faites de bons choix.

    Laurent

  3. Vous avancez vers le chaud ! Bonne chance pour votre départ ce week-end . On pense à vous très fort XX
    Merci de partager et de nous faire découvrir votre monde 🙂 on est loin du pédalo au lac Gaspard !!

    Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *