La vitesse de la lumière

Pour ceux qui se demandaient où on en était…

Quand nous sommes en préparation de grand voyage, mais que ce n’est pas l’année du départ, nous avons hâte que le moment de quitter le quai arrive. L’année du départ… c’est un peu paradoxal et complètement fou! Nous voudrions avoir plus de temps pour nous préparer mais nous voulons aussi partir au plus vite!

Seb travaille fort au bateau sous la canicule interminable. Il travaille aussi fort à la maison sur les derniers détails de rénovation à régler. Bref, il travaille fort partout! Pour Océo il a refait les peintures de la coque: plusieurs couches d’Interprotect (pour étanchéifier notre fibre de verre) et 2 couches d’antifouling (pour que les micro-organismes marins ne collent pas au bateau).

À la maison, les rendez-vous de dernière minute se succèdent: dentiste, vaccins, coupe de cheveux, spécialistes de la santé.

Il y a l’approvisionnement (nourriture et consommables quotidiens) qui me prend aussi beaucoup de temps. Quoi apporter, et surtout en quelle quantité. J’avais déjà fait une liste de ce que l’on désirait avoir à bord… une liste, ou peut-être 2 ou 5 ou… qu’ai-je donc fait de cette liste-là voyons… est-elle papier ou numérique? Dans mon cahier de la maison ou dans celui que j’amenais au travail… Aïe!! Le nombre de listes que j’ai fait doit battre tous les records!!

Il y a aussi les visites aux gens que l’on aime, des gens qui veulent nous voir une dernière fois avant que l’on parte… des visites qui sont parfois trop courtes, trop rapides, qui ne nous permettent pas toujours d’assimiler le fait que nous PARTONS.

Dans les détails de dernière minute, il y a aussi: vider la maison. Minuscule détail qui amène encore son lot de gestion. Nous serons officiellement sans domicile à partir du 6 août. Hummmm, bon faudrait bien se mettre à vider les pièces un peu plus activement!!

Et puis on commande les derniers articles que nous voulons recevoir à la maison. Des fois, ce sont des commandes qui nous ramène bénéfiquement à notre rêve (au lieu de toujours avoir les yeux rivés sur la TO DO list et sur les délais!!!).

Une livraison qui fait voyager: nos drapeaux de courtoisie!

Mais au bout de tout ce capharnaüm, viendra le moment où enfin nous réaliserons ce pour quoi nous travaillons si fort depuis 5 ans: vivre en famille pendant 2 ans. Nous avons sublimement hâte! Et merci à mes grandes filles qui subissent le contrecoup de nous voir si occupés (et qui collatéralement se paye plein de journées pyjama et de pique-nique dans le salon!!!).

On se la coule douce pendant que papa et maman travaillent

6 commentaires sur « La vitesse de la lumière »

  1. Beaucoup de plaisir à vous suivre! Mais…j’suis prise entre la fierté de votre périple et l’ennuie de mon petit frère!
    😘😘

  2. On pense à vous, on vous laisse vous préparer et on se verra au bateau ou sur la route / île . On vous embrasse !
    Lise et ian

  3. It’s so wonderful to see you all making your dream come true! I wish you good fortune in all your travels and adventures! Bon Voyage!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *