Enfin, on coche la “To Do List”: le plan de scolarisation

Quelle épopée. Un travail de si longue haleine! En fait, toute la préparation du voyage se fait en parallèle de notre vie depuis maintenant presque 5 ans. Alors quand on peut cocher quelque chose, c’est tout un événement!

Avec la nouvelle loi sur la scolarisation à domicile, je me demandais ce que ça allait changer pour moi… au final, rien. J’ai inscrit les enfants dans le système informatique tout neuf du gouvernement pour les enfants scolarisés à la maison. Une dame très gentille de la Direction de l’Enseignement à la Maison (DEM) m’a contactée pour m’informer que les enfants qui quittent pour un voyage avec retour prévu à l’école ne passent pas par le ministère. Il y a plutôt une entente parent-école dans ces cas-là.

J’ai envoyé mes derniers éléments à la directrice adjointe de l’école de Mathilde et Daphnée aujourd’hui et en fin de journée Mathilde est revenue de l’école avec la lettre de confirmation que tout était fait! Je jubile.

Enfin un papier officiel!

Mes filles seront donc scolarisées “à la maison” pour les deux prochaines années scolaires. Mathilde fera ses 4e et 5e année au bateau, pour Daphnée ce sera 2e et 3e et Livia aura une pré-maternelle et une maternelle. Les deux grandes ont chacune un prof attitré pour la prochaine année scolaire. Le rôle de ces enseignantes est surtout de s’assurer que la progression se passe bien. Elles regarderont ce que les filles ont fait à deux occasions dans l’année: une fois au mois de janvier et une fois au mois de juin. La directrice m’a aussi demandé si il était possible de faire des vidéos de quelques-unes de nos activités scolaires (j’ai l’impression qu’avec mes youtubeuses en herbe, ce ne sera pas trop un problème!!).

Cheminement

Il faut dire que je n’ai pas trouvé mon parcours très facile. Je me suis butée à plusieurs portes closes mais grâce à de la persévérance, beaucoup de travail et une Catherine (!), je suis arrivée à bon port!

En 2015, j’ai essayé d’éplucher la Progression des apprentissages du ministère de l’éducation. Je pensais qu’en étant en congé de maternité, ça allait être du gâteau. Mais ma concentration n’était pas au rendez-vous et je ne comprenais pas tout à fait l’organisation de ce programme. Je suis allée à la bibliothèque emprunter les livres Le programme expliqué aux parents. Là je comprenais mieux. L’école avait beaucoup changé depuis mon passage: 6 années réparties sur 3 cycles (et non 2), un programme scolaire composé de savoirs essentiels, de compétences… Ces livres m’ont éclairée et j’ai pu commencer à avancer.

Je me suis adressé à l’école où Mathilde venait de commencer sa maternelle. J’aurais voulu avoir des informations et/ou du matériel et aussi quelques trucs sur comment monter mon programme scolaire. Mais mon projet étant à long terme et le personnel enseignant débordé, je me suis heurtée à une porte close. Idem à la commission scolaire.

Entre-temps le ministère de l’Éducation m’a donné une dispense pour les examens du ministère de 4e année étant donné que nous serons trop loin pour revenir passer les épreuves, nous devrions être aux environ de Grenade à ce moment-là (les examens du ministère se déroulent en 4e et 6e année, ceux de 2e année sont de la commission scolaire.).

J’ai aussi appelé à l’école internationale où Mathilde aurait une possibilité d’aller au secondaire. Ça a l’air loin comme ça mais à notre retour elle sera déjà en 6e année! J’ai donc appelé l’école secondaire, en me disant que cette école serait sélective, et je leur ai demandé si il y avait un problème si ma fille n’avait pas de notes de 4e et 5e année. Aucun problème, m’assurent-ils. Il suffit de se présenter à l’examen d’admission et de conserver un portfolio de ce que l’enfant aura fait pendant ses années de voyage. Génial! Un stress de moins!

Je suis également déjà allée porter le certificat de naissance de Livia (4 ans) à l’école pour qu’ils en gardent une copie dans leurs dossiers. Ce document est essentiel pour l’inscription des enfants en maternelle (j’aurais dû aller inscrire Livia en février 2020 en personne). Mais grâce à la magie d’internet et comme j’ai déjà montré le document, je pourrai faire mes démarches avec un cocktail sur une plage des Bahamas.

Même si nous sommes loin, nous devons respecter la période d’inscription au mois de février pour nous assurer de leur garder une place à cette école au retour du voyage. Mais comme nous avons maintenant accès à un portail internet pour ces inscriptions, nous pourrons tout faire à distance. J’ai quand même déjà mis une notification dans mon agenda Google pour me rappeler la période d’inscription (tout à coup je suis distraite par le soleil, le vent, la plage…).

Le matériel

L’étape suivante a pris BEAUCOUP de mon temps dans les dernières année, mais principalement parce que j’étais très motivée: la recherche et la conception de matériel pédagogique. J’ai été surprise de voir que beaucoup de gens partagent leur matériel scolaire ainsi que leur façon de s’organiser sur internet. Également, la meilleure suggestion que j’ai eue a été d’organiser mon année scolaire par thème, environ un par mois, en plus des thèmes “annuels” que nous célébrons déjà à la maison (Halloween, Noël, St-Valentin, etc).

Puis j’ai cherché des cahiers. Je n’ai pas été chanceuse de ce côté. Plusieurs équipages avant moi ont pu aller feuilleter des cahiers d’exercices mais je n’ai pas trouvé de librairie qui m’autorisait à procéder de cette façon. Je me suis donc fiée à ce que l’école utilisait déjà et j’ai complété avec des suggestions. J’aurais pu essayer d’aller les feuilleter à la Grande Bibliothèque mais je n’ai pas encore trouvé l’occasion d’aller y faire un tour.

Je trouvais qu’il me manquait encore du matériel alors j’ai pris un abonnement d’un an à Genie Publication puis un an à Jardin de Vicky. Les deux ensembles me donnent amplement d’exercices supplémentaires (peut-être même un peu trop!) pour des coûts quand même raisonnables. Genie publication m’offrait un abonnement pour 12$/an (c’était un spécial!) et le Jardin de Vicky coûte un peu plus d’une trentaine de dollars pour un abonnement individuel.

J’ai aussi eu des parents d’élèves formidables dans mon entourage qui m’ont prêté le matériel scolaire de leurs enfants plus âgés (parce que je manquais d’idées sur les classes de 4e et 5e année) et dont j’ai pu m’inspirer pour concocter des activités et évaluations. Un grand merci à Caroline et Isabelle!

Alors au menu en français et en mathématiques pour 2019-2020:

En 2e année:

En 4e année:

De nombreux cahiers d’appoint accompagneront les cahiers de base dont Je lis (2e à 5e année), Tandem (2e à 5e année), Toute Ma… (Maternelle à 5e année, acheté chez Costco, c’est moins cher!).

Pour l’univers social de 4e année, je travaillerai avec Panache. Il m’avait été chaudement recommandé. Par la suite j’ai aussi feuilleté la nouvelle édition d’Escales que j’ai bien aimé (mais j’avais déjà acheté Panache). Je suis vraiment contente parce que nous traiterons des 13 colonies en même temps que nous descendrons la côte est américaine. On ne pourrait pas être plus DANS la matière!

En théorie, j’enseignerai toutes les autre matières de manière commune, c’est à dire que les deux grandes verront le même contenu en même temps. En commun, il y aura donc anglais, sciences, art, musique, éducation physique, éthique et culture religieuse.

L’anglais se fera beaucoup de façon pratique étant donné que notre environnement sera principalement anglophone lors des escales. Les deux filles auront le cahier Tag! 3e année, puis Spirals 5e année pour la deuxième année du voyage.

Sciences et art se feront en lien avec les thèmes choisis à chaque mois. J’ai donc essayé de choisir des activités pédagogiques qui cadrent dans le programme et qui sont en lien avec nos thèmes.

En musique nous avons au programme de la flûte et du ukulele. J’ai acheté une méthode de base pour apprendre cet instrument qui s’appelle Le P’tit Coup De Pouce Ukulélé.

La préparation de l’éducation physique est un peu plus ardue. On ne peut pas savoir quelles seront nos conditions de navigation, si nos escales seront fréquentes ou propices à faire un sport dirigé. Nous essaierons tout de même d’avoir les bases du Ultimate frisbee, du badminton et du volleyball, et les sports nautiques vont s’imposer à partir des Bahamas!!!

Présentement je continue toujours à mettre de l’ordre dans les tonnes de matériel que j’ai téléchargé. Mais je sais que la base est bonne (et approuvée!).

Un petit mot en terminant

Mon école ne serait pas ce qu’elle est sans Catherine. Chère Catherine, je ne te remercierai jamais assez de toute l’aide que tu m’as apportée pour l’école d’Océo. Merci un million de fois!!

6 commentaires sur « Enfin, on coche la “To Do List”: le plan de scolarisation »

  1. Ça m’a fait tellement plaisir Mélanie! Et ça me fait d’autant plus plaisir que je retrouve tellement de la Petite école d’Oséo dans ton programme! J’ai tellement aimé préparer cette aventure scolaire et tu y a mis autant d’énergie que j’en ai mis, ton école sera super et vous vous amusez j’en suis convaincu (avec ses hauts et des bas, bien sûr!). Ce sera un plaisir de vous suivre dans votre aventure et n’hésite pas à recourir à nouveau à mes services en cours de route!

    Bon voyage l’équipage d’Oceo!

    Catherine de Oséo xxx

    1. C’est certain que tu retrouveras beaucoup de l’école d’Oséo dans la nôtre, tu m’as beaucoup inspirée! Merci beaucoup!

      Mélanie xxx

  2. Bravo, ton parcours est impressionnant. C’est admirable ! Avec ce programme, c’est certain que les petites seront à la bonne école.

    Ton style est clair et précis. Ton récit se lit facilement. Tu es une femme très organisée et structurée. Deux qualités essentielles pour votre grande aventure.

    Félicitations et bonne chance !

  3. Wow! Quelle belle école! J’aurais aimé y enseigner aussi!
    Bonne année scolaire nautique! Je vous suivrai avec grand intérêt!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *