Nuit blanche

1h34 du matin. Il vente pas mal. Nous n’avons pas encore d’éolienne mais le vacarme du vent est assez impressionnant en lui-même. Je jette un coup d’oeil à travers nos hublots et je ne vois rien. C’est vrai qu’il fait noir mais Globe est ancré à côté de nous, je devrais voir son feu de mouillage… Seb se lève aussi et nous sortons dans le cockpit. Aïe! Notre ancre s’est décrochée. Nous étions partis pour la gloire, quelques centaines de pieds derrière notre position initiale. Heureusement, personne ne se trouvait derrière nous.

La veille, il y a eu du vent violent. Des vents sud, puis des vents nord, puis re-vent du sud. Notre ancre s’est sûrement décrochée au 2e virement sud mais comme il y a beaucoup d’algues, nous avions encore l’impression de tenir. Quand le vent s’est levé au milieu de la nuit, nous sommes partis.

Nous avons démarré le moteur, levé l’ancre… … … pendant environ 15 minutes parce qu’elle était pleine d’algues, avons avancé le bateau dans la noirceur, re-jeté l’ancre, mis 100 pieds de chaînes pour être certains, testé le tout… et ça tient. Mais pour plus de sécurité, on a veillé dans le cockpit, moi dans mon sac de couchage et Seb bien alerte!!! Assez alerte pour voir notre voisin de mouillage subir le même sort que nous au moins 4 fois (mais il ne testait pas son ancre, alors on le voyait repartir à chaque fois!).

On était quand même fiers d’avoir bien réagi, calmement. Les filles n’ont eu conscience de rien! Si on subit encore une fois des virements de vent, nous saurons qu’il nous faut tester l’ancre avant d’aller dormir!

On a bien travaillé!
Les enfants n’ont eu conscience de rien
6$US pour 1,5L Plein de plaisir pour pas cher! La nuit prochaine, on va dormir!!
Beaucoup d’algues quand on lève l’ancre à Shelburne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *